Icarus : un nouveau genre de jeu de survie ?

Kinguin Affiliate Bestsellers

Icarus sera t’il le jeu de survie 2.0 ?

Dans cet article j’ai fait une traduction synthèse des propos de Dean Hall, le créateur de DayZ, à propos d’Icarus et de ” l’évolution du genre survival ” sur le site thegamer.com

La fiche du jeu Icarus sur steam

Le trailer du jeu ICARUS

ICARUS est un jeu de survie PVE, multijoueur en coopération, avec également un mode SOLO. Il sera free to play. Il,  opposera, vous et vos amis, à la nature. Vous devrez prospecter une planète extraterrestre semblable à la Terre à la recherche de matériaux exotiques.

La survie par session d’ICARUS, un nouveau modèle plus performant et moins ennuyant ?

L’ingrédient secret est la survie par session. Icarus crée des sessions coopératives pour un maximum de huit joueurs et leur demande de récupérer ce qu’ils peuvent dans un temps limité. S’ils parviennent à retourner aux nacelles avant la fin du temps imparti, ils s’échappent avec leurs biens et peuvent les utiliser pour débloquer de nouvelles technologies qui facilitent les expéditions suivantes, mais sans jamais perdre l’excitation des premières heures. Chaque fois qu’ils partent, l’état du monde se réinitialise. Comme dans les vraies situations de survie, il n’y a pas de point de basculement où vous devenez le maître de l’environnement et où le défi est perdu.

Lorsqu’une tempête se lève dans Icarus, vous avez intérêt à ce que votre abri soit fortifié, car un vent violent d’origine étrangère peut mettre un bâtiment en pièces. Elles sont mortelles dans le monde d’Icarus et votre seul espoir est de vous mettre à l’abri. Icarus modélise physiquement ses structures, de sorte que tout ce que vous construisez doit également être capable de supporter son propre poids, et vous feriez mieux d’espérer que le pont que vous avez construit puisse supporter que vous y fassiez passer un véhicule. Si vous coupez un arbre près de votre base, il y a des chances que l’arbre traverse votre structure, laissant un trou en forme d’arbre dans votre dur labeur. Cette façon de travailler permet également à RocketWerkz de faire face à ce que Hall considère comme deux des plus grands problèmes du genre des jeux de survie.

1) les performances des serveurs.

L’organisation en sessions nous aide à résoudre ce problème, en divisant le monde en morceaux, en divisant ce que vous faites en morceaux

2) Le deuxième point est la rupture de la progression en termes d’échelle.

Il y a donc l’économie du jeu et votre jeu de survie – Minecraft ou Ark. Et après un certain temps, ils vous font franchir ce point de basculement, et ce n’est tout simplement plus amusant, parce que vous ne survivez pas. Et c’était vraiment le moteur de masse derrière sessionising. ”

Des cartes dessinées à la main. Pas de génération procédurale dans ICARUS

Plutôt que d’utiliser la génération procédurale – Icarus opte pour des cartes faites à la main et sur mesure, inspirées des bons level design d’autres genres – l’espoir est de faire en sorte que ces premières actions soient satisfaisantes à chaque fois. Couper un arbre doit être agréable, d’où le dynamisme et le risque qu’un arbre abattu devienne potentiellement un objet dont vous avez besoin pour survivre. Il en va de même pour l’exploitation minière, la construction et toute autre action que le joueur est amené à répéter à chaque dépôt.

Hades est la preuve que la répétition n’est pas toujours une mauvaise chose.

Tarkov reprend la formule de la bataille royale et lui donne un but. Icarus veut être le Tarkov des jeux de survie, et la sessionisation est la clé.

Dans Icarus, vous pouvez toujours débloquer les moyens de vous faciliter la vie pendant ces premières heures. Obtenez une meilleure hache grâce à l’arbre technologique – un arbre de progression persistant conçu sur le concept de “l’échec élastique”, inspiré d’un livre de Tynan Sylvester, créateur de RimWorld – et vous pourrez l’emporter lors de votre prochain dépôt. Mais si vous manquez la fenêtre pour vous échapper, tout l’équipement que vous avez descendu sera perdu en même temps que votre personnage, à moins que quelqu’un d’autre dans votre session ne le ramène pour vous.

Il est facile de transférer un peu de peur dans un jeu de survie – il suffit de donner au joueur quelque chose à perdre. C’est comme les jeux d’argent. Plus vous avancez, plus vous pouvez vous enrichir, mais plus votre défaite devient écrasante si vous volez trop près du soleil.

Une équipe expérimentée pour développer le jeu de survie ICARUS

Icarus compte dans ses rangs d’anciens développeurs de Blizzard, l’ancien directeur de la création de DayZ, ainsi que de nombreux autres talents du monde des jeux vidéo. De nombreux artistes de l’equipe viennent de grands projets triple A, comme Cyberpunk

Retrouvez l’interview en intégralité ici : https://www.thegamer.com/dayz-dean-hall-icarus-evolution-survival-genre/

Kinguin World of Warcraft: Shadowlands

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
YouTube
YouTube